Haut

Précisions concernant la désignation de nouveaux pays au titre de la Politique sur le traitement accéléré de la CISR

Précisions concernant la désignation de nouveaux pays au titre de la Politique sur le traitement accéléré de la CISR

http://www.irb-cisr.gc.ca/Fra/NewsNouv/NewNou/Pages/exp-pol-trait-clar-prec.aspx

Récemment, la Commission de l’immigration et du statut de réfugié du Canada (CISR) a annoncé que les demandes d’asile présentées à l’égard de quatre pays, y compris l’Égypte, peuvent être traitées suivant sa Politique sur le traitement accéléré. Des sources non officielles ont partagé de l’information erronée à l’égard de ce que cela signifie pour les personnes qui demandent l’asile au Canada. La CISR aimerait clarifier cette information.

La CISR statue uniquement sur les demandes d’asile présentées au Canada. Si vous êtes à l’extérieur du Canada, la CISR ne statue pas sur votre demande d’asile. Veuillez consulter le site d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada pour obtenir davantage d’information sur les demandes d’asile présentées à l’extérieur du Canada.

Si vous avez présenté votre demande d’asile au Canada et si vous venez d’un pays désigné (Afghanistan, Burundi, Égypte, Érythrée, Iraq, Syrie ou Yémen), il est possible que votre demande d’asile puisse être instruite suivant le processus accéléré. Cela signifie qu’un décideur de la CISR décidera si votre demande d’asile peut être acceptée sans tenir d’audience ou s’il faut tenir une audience. Les demandes d’asile ne seront pas toutes traitées suivant le processus accéléré, même si elles viennent d’un pays désigné. Nous communiquerons avec vous lorsque nous serons prêts à rendre une décision à l’égard de votre demande d’asile ou à fixer une date d’audience.

Il est important de souligner que tous les demandeurs d’asile au Canada doivent subir un contrôle de sécurité, y compris les demandeurs d’asile admissibles au traitement accéléré. Les contrôles de sécurité sont effectués par l’Agence des services frontaliers du Canada en partenariat avec le Service canadien du renseignement de sécurité.