Haut

Refoulé à la frontière, Dieudonné ne donnera pas son spectacle

http://www.journaldemontreal.com/2016/05/11/refoule-a-la-frontiere-dieudonne-ne-donnera-pas-son-spectacle

Refoulé à la frontière, Dieudonné ne donnera pas son spectacle

Le propriétaire de la salle où il devait se produire affirme qu’il y a annulation

MARIE-CHRISTINE NOËL

MISE à JOUR

Le controversé humoriste français Dieudonné, refoulé aux douanes hier à Montréal, ne présentera pas son spectacle prévu ce soir, selon le propriétaire de l’endroit où il devait se produire.

«Il n’est pas là. Il n’y aura pas de spectacle, a indiqué Guy Mushagalusa Chigoho, propriétaire de la salle du même nom. J’ai parlé à son équipe il y a quelques heures et ils vont envoyer une note indiquant comment rembourser les gens.»

Depuis plusieurs semaines, politiciens, maires et groupes juifs ont fait savoir que l’humoriste, accusé en France de propos antisémites et de discours haineux, «n’était pas le bienvenu» au Québec. De plus, l’enceinte où il devait se produire à Montréal a été vandalisée par trois individus la semaine dernière.

Le Français, dont le nom complet est Dieudonné M’bala M’bala, a bel et bien mis le pied à l’aéroport de Montréal vers 13 h hier. Après six heures d’attente, l’humoriste a indiqué sur sa page Facebook qu’il avait subi un «petit contretemps» et qu’il devait effectuer un «aller-retour», sans préciser la destination. Et qu’il devrait être de retour aujourd’hui.

Il a été impossible de savoir s’il allait être en mesure de revenir au Québec.

Série de spectacles

Le polémiste devait donner une série de spectacles à Montréal, Québec et Trois-Rivières jusqu’au 18 mai.

Toutefois, le propriétaire de l’Espace Mushagalusa à Montréal est le seul à confirmer l’annulation du spectacle. Le propriétaire du bar La P’tite Grenouille à Trois-Rivières, Tommy Boisvert, a indiqué au Journal qu’il n’avait pas reçu d’appel de l’équipe de Dieudonné.

Personne de l’entourage de l’humoriste n’a rappelé Le Journal hier.

Condamné de nouveau

Son arrivée coïncide avec une toute nouvelle condamnation en France pour délits d’injure raciale et provocation à la haine. Dieudonné a écopé d’une peine de deux mois de prison avec sursis et à 10 000 euros (environ 14 700 $) d’amende pour des passages de son spectacle La Bête immonde.

Par ailleurs, les deux paliers de gouvernement n’ont pas tardé à réagir à l’arrivée de l’humoriste controversé.

«On a devant nous un supposé comédien qui se positionne comme un martyre de la liberté d’expression. C’est de la foutaise», a lancé David Birnbaum, le député libéral de D’Arcy-McGee.

La conservatrice Michelle Rempel a, quant à elle, demandé au gouvernement Trudeau s’il avait utilisé tous ses pouvoirs pour empêcher Dieudonné d’entrer au Canada.

Le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a simplement rétorqué que lorsque des personnes veulent entrer au Canada, ils font l’objet d’un examen par l’Agence des services frontaliers et que la décision était entre leurs mains.

Le chef sortant du NPD, Thomas Mulcair, a laissé entendre qu’on aurait dû interdire à l’humoriste de séjourner au Canada.

–Avec la collaboration de Dominique La Haye